la prise de cherbourg

Publié le par nc

L'objectif des Alliés, après celui d'établir et de consolider une tête de pont en Normandie, est de capturer la ville de Cherbourg et notamment son port en eau profonde.

Le 19ème Corps américain du général Corlett est mis en oeuvre devant Saint-Lô entre le 5ème Corps, débarqué à Omaha, et le 7ème Corps, débarqué à Utah. Ce dernier, commandé par le bouillant général Collins ,se consacre à la capture de Cherbourg. Les moyens qui lui sont octroyés sont très importants et il reçoit le renfort de 30 bataillons en à peine 12 jours.
La plupart des divisions blindées allemandes font face aux divisions britanniques à Caen, et elles dégarnissent ainsi le front Ouest, dans le Cotentin. Cette absence de chars est profitable au Corps de Collins, mais l'avancée des troupes américaines n'en est pas pour autant facile : les troupes progressent bunker par bunker au prix de pertes très élevées.
Les Américains coupent dans un premier temps la presqu'île du Cotentin en deux : partie Nord, partie Sud, en perçant vers Portbail et Barneville le 18 juin.

Puis c'est la remontée vers le Nord pour la prise de Cherbourg : la ville de Valogne est capturée le 19 juin et le même jour, à trois heures du matin, le 7ème Corps s'empare de Montebourg par surprise.

Ne laissant pas de répis aux forces allemandes, il lance 3 division à l'assaut, sans même prendre le temps de préparer le terrain: la 4ème Division d'Infanterie américaine défait les troupes ennemis prises par surprise.

Cherbourg, ville retranchée, est atteinte le 21 juin
Le commandant de la garnison de Cherbourg, Karl von Schlieben, a organisé la défense de la ville. Malgré une valeur combattive médiocre, ces unités défendent Cherbourg avec tenacité. Le 7ème Corps demande la reddition des troupes allemandes encerclées, refusée par von Schlieben. C'est à ce moment que l'attaque pour la prise de Cherbourg commence. Après des violents combats, tous les points forts de résistance allemande sont éradiqués à partir du 26 juin et sachant la bataille perdue, von Schlieben se rend avec l'Amiral Hennecke, ainsi que 37 000 hommes. 

http://www.ibiblio.org/hyperwar/USA/USA-E-XChannel/img/USA-E-XChannel-85.jpg

Le contrôle total du port et de son arsenal, ainsi que l'arrêt des combats dans le Nord du Cotentin est effectif aux environs du 1er juillet 1944.

Aussitôt après la fin des combats, une véritable course contre la montre s'engage pour remettre en état les installations portuaires de Cherbourg, détruites par les Allemands mais aussi par les bombardements alliés.

http://www.dday-overlord.com/img/bdn/bat_cherbourg/destructions_port_cherbourg.jpg
Ce n'est que le 17 juillet 1944 que le premier bâtiment allié accoste dans le port de Cherbourg tout juste rénové pour décharger sa précieuse cargaison.

Publié dans le 20 eme siecle

Commenter cet article