la pointe du hoc

Publié le par nc

Le bombardement naval préliminaire débuta à 5h50, tiré par le USS Texas, le USS Satterlee et le HMS Talybont. Suivi par une vague de 19 Martin B-26 Marauder de la 9e Air Force.

L?opération commence par la perte du LCA 860 peu après la mise à l?eau ; dans ce bateau se trouvait le commandant de la compagnie D, le Capitaine Slater ; celui-ci rejoindra ses camarades le 9 juin.À cause du courant et de la fumée du bombardement, les barges furent déportées vers l?Est et la Pointe de la Percée à deux kilomètres à l?Est. Cette erreur de navigation entraîna un retard de quarante minutes et la perte d'une barge transportant des hommes(1 seul survivant)et d'une autre transportant des munitions.

http://www.missing-lynx.com/gallery/dio/pointduhoc_gdelillo4.jpg


À 07h10, les Rangers débarquent enfin. Les Allemands, grâce au retard pris sur les plans, ont eu le temps de se préparer et lancent des grenades sur la plage et parviennent à couper deux ou trois cordes, mais des hommes au pied de la falaise les arrosent avec des BAR. En 5 minutes les premiers hommes atteignent le sommet.
Après 15 minutes de combat, les soldats US atteignent les bunkers, ils découvrirent que les canons avaient été déplacés et remplacés par des pylônes en bois.
À 8h00, la route côtière était contrôlée par les Rangers.
Vers 9h00, une patrouille découvrit les pièces d'artillerie sans aucune défense et les détruisit.

Les renforts ayant été détournés sur Omaha Beach, les hommes de Rudder se retrouvèrent isolés.

http://www.normandy-guide.com/IMG/jpg/pointe_hoc_p011343.jpg
Les seuls renforts que reçut Rudder furent trois paras de la 101e ayant atterri loin de leur point de chute et ayant rallié les Rangers à travers les lignes allemandes.
Enfin vers 21h00, 23 hommes vinrent renforcer les fragiles lignes de défense. Puis le lendemain, 20 autres hommes du 5e bataillon de Rangers furent amenés de Omaha Beach.

La situation des Rangers était critique et ils subirent de nombreuses attaques dans la nuit. Vers 3h00, la compagnie D qui couvrait le flanc ouest fut submergée, 20 Rangers sous les ordres du Sergent Petty restèrent en arrière afin de permettre à 50 de leurs camarades de se replier et furent fait prisonniers.

Au matin du 7 juin, seuls 90 hommes étaient encore en état de combattre.

Le 7 juin dans l?après midi, une force de secours constituée d?éléments du 5e bataillon de Rangers, du 116e d?infanterie et des chars du 743e bataillon arrivèrent enfin.

Ce n?est que le 8 juin au matin que les soldats américains repoussèrent les Allemands et prirent le village de Saint-Pierre-du-Mont.

Publié dans le 20 eme siecle

Commenter cet article