horatio nelson

Publié le par nc

Horatio Nelson, vicomte Nelson (29 septembre 1758-21 octobre 1805), vice-amiral britannique, commandait la flotte britannique à la bataille de Trafalgar.L'image « http://www.nmm.ac.uk/upload/img/BHC2889_20050112162541.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Horatio Nelson est né à Burnham Thorpe en Angleterre du Révérend Edmund Nelson et de Catherine Suckling Nelson. Il perdit sa mère à l'âge de neuf ans. Il apprit la navigation à Barton Broad, et dès l'âge de 12 ans, il s'était engagé dans la Royal Navy. Sa carrière débutat le 1er janvier 1771, quand il devint aspirant sur le vaisseau de guerre Reasonable, commandé par son oncle maternel. En 1777 il était lieutenant, assigné aux Caraïbes , période pendant laquelle il participa à la guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique dans le camp anglais. Dès l'âge de 20 ans, en juin 1779, il est nommé capitaine ; la frégate Hitchenbroke fut son premier commandement.

Il perdit son œil droit à la bataille de Calvi en 1794, et son bras droit à Ténériffe en 1797.

Le 1er août 1798, l’escadre française de l’expédition d’Égypte est surprise au mouillage en baie d’Aboukir par la flotte de Nelson. La bataille est effroyable et, malgré l’équilibre des forces et un matériel souvent supérieur, l’engagement tourne au désastre pour les Français. Seuls deux vaisseaux parviennent à s’échapper. La bataille sera décisive pour la suite de l’expédition. Privée de sa flotte, l’armée d’Orient restera prisonnière de l’Égypte.

Il est surtout célèbre, notamment pour ses concitoyens dont il reste un héros présent dans la mémoire, à la bataille navale de Trafalgar, où la flotte britannique s'oppose à une coalition franco-espagnole. Alors que la flotte qu'il commande est inférieure en nombre à celle de ses adversaires, elle parvient à briser la ligne lui donnant une victoire décisive.
Il laisse cependant la vie au cours du combat.


Publié dans biographie

Commenter cet article