porte avions classe Yorktown

Publié le par nc

Les trois porte-avions de cette classe restent à jamais pour les Américains ceux qui sauvèrent l'union au pire moment de leur histoire. Lorsque tout leur potentiel fut anéanti à Hawaii, il ne restaient plus qu'eux et c'est sur eux encore que reposa la lourde charge de tenir tête à toute la flotte Japonaise, jusque là jugée invincible. Tous les trois engagés à Midway, ils firent basculer le sort des armes dans le pacifique.

Trois bâtiments furent lancés, le Yorktown et l'Enterprise en 1936, achevés en 1937-38 et le USS Hornet, mis en chantier au début des hostilités en septembre 1939, et achevé en octobre 1941, car le nouveau design des Essex était encore à l'étude.

Le Yorktown participa à la bataille de la mer de Corail les 7 et 8 mai 1942 sous les ordres du contre-amiral Fletcher. Ses appareils menèrent un raid réussi contre le Shoho qu'ils envoyèrent par le fond, et faillirent y parvenir en mettant hors de combat le Zuikaku.Mais la riposte Japonaise arriva sous la forme de "Kate" et "Val" qui avaient percé la défense des chasseurs et fondirent sur le Yorktown, lui mettant un coup au but, une bombe qui traversa trois ponts et incendia le navire au point que les équipes le crurent perdu mais luttèrent pied à pied avec les flammes. Le navire se traîna à Pearl Harbor et sera réparé avec une incroyable âpreté par le chantier, puisque quatre jours après il était de nouveau opérationnel, arrivant à temps pour rejoindre l'Enterprise à Midway.Lors de la fameuse bataille, ses appareils furent tout autant méritoires de la perte des quatre porte-avions de première ligne Nippone. Mais là encore, la riposte ne se fit pas attendre et ce furent trois bombes qui explosèrent sur son pont et dans son hangar. Ses incendies furent remarquablement maîtrisés, au point que les appareils revenant de leur 4eme vague décisive purent apponter, êtres ravitaillés et repartir. Ils parvinrent à retrouver le quatrième et dernier de ces bâtiments, le Hiryu, qu'ils envoyèrent par le fond. Un "Kate" Japonais avait également réussi à lui loger une torpille par le travers, et prenant de la bande, il resta à flot, continuant à flamber. reçut une gerbe de torpilles et explosa, se retourna et coula en quelques minutes. Ce fut la seule perte majeure américaine de la bataille.

-L'Enterprise : lors de midway , Après trois premières vagues courageuses mais désastreuses et sans résultats notables, la quatrième fut particulièrement bien menée et déboucha sur la destruction du Kaga et de l'Akagi. Il ravitailla également les Dauntless du Yorktown qui coulèrent ensuite le Hiryu. Il ne fut pas endommagé, et ses appareils retrouvèrent et détruisirent encore le croiseur Mikuma, endommagèrent gravement le Mogami et plusieurs de leurs destroyers d'escorte.Durant la bataille des Salomons orientales, il fut plusieurs fois touché gravement et rentra à Pearl Harbor pour de longues réparations. Mais le 26 octobre, il était présent avec le Hornet aux îles Santa Cruz, et tandis que son sister-ship y fut coulé, l'Enterprise résista à trois bombes et continua à opérer ses avions. Le mois suivant, après des réparations de fortune, il était toujours en ligne à Guadalcanal

 

Déplacement 19 800 t. standard -25 500 t. Pleine Charge
Dimensions 251,4 m long, 33,4 m large, 8 m de tirant d'eau
Machines 4 hélices, 4 turbines , 9 chaudières , 120 000 cv.
Vitesse maximale 32,5 noeuds
Blindage Ponts 40 mm, ceinture 102 mm
Armement 8 canons de 127 mm, 16 canons de 28 mm (4 x 4), 24 mitt. de 12.7 mm AA, 96 appareils
Equipage 2 920

Publié dans arme

Commenter cet article