bataille de l'atlantique

Publié le par nc

L'objectif, pour les Allemands comme pour les Alliés, étaitde contrôler l'Atlantique, étant donné que la guerre touchait à la foisl'Europe et l'Amérique. L'Amirauté Britannique, et l'amiral King, quicommandait l'US Navy, s'opposaient aux amiraux Raeder(commandant en chef de la Kriegsmarine) et Donitz(chef de l'U-Bootwaffe). Les Alliés avaient engagés laRoyal Navy, les marines de guerre du Commonwealth, l'US Navy et leurs forces aéronavales.

Les Allemands disposaient de la Kriegsmarine, et particulièrementde l'U-Bootwaffe, ainsi que des bombardiers de la Lutwaffe. En 1939, la Kriegsmarine ne disposait que de 250 000 tonnes,tandis que la Marine Française disposait de 600 000 tonnes et la Royal Navy de1 350 000 tonnes. Le commandant en chef de la Kriegsmarine avaitdécidé de ne s'attaquer qu'aux navires marchands Alliés.

La bataille del'Atlantique commença le 3 septembre 1939 avec le torpillage de l'Athenia par l'U-30. Entre septembre et décembre, les Alliés perdirent 755 000tonnes de navires marchands : 60 000t furent coulées par les bâtiments deligne Allemands(les Raiders), 255 000 par les mines magnétiques qui étaientlarguées par la Lutwaffe, et 460 000 par les sous-marins. Le Royal Oak futtorpillé par des sous-marins dans la baie de Scapa Flow, et le porte-avions Courageous, fut coulé au large de l'Islande par des U-Boote.

Les Britanniques disposaient de l'ASDIC,qui était un radar sous-marin, et utilisèrent le système des convois pourprotéger leurs navires. Ils entamèrent la construction de 100 destroyers et de400 escorteurs, qui devaient commencer à naviguer en 1941-1942, c'est-à-direen même temps que les sous-marins Allemands. Mais d'avril à août 1940, laconquête de la Norvège, puis la défaite de la France et l'entrée en guerrede l'Italie, priva la Royal Navy du soutien de la Marine Française. Les forcesétaient désormais à peu près à égalité. Après le sabordage du Graf VonSpee en décembre 1939, et la disparition du Bismarck en mai 1941, les autresbâtiments de la marine Allemande furent ramenés dans les forts Norvégiens.LeTirpitz, qui était traqué à Tromso par des sous-marins de poche, fut détruiten novembre 1944 par la RAF, sans avoir pu effectuer une seule sortie.

En avril 1941, la Lutwaffe réussit à couler 320 000 tonnes,et les U-Bopte 250 000 tonnes. Mais la Lutwaffe fut ensuite envoyée sur le frontRusse. Seuls les bombardiers à long rayon d'action Focke Wulfe Condor,continuèrent leurs opérations. Les États-Unis, qui étaient entrés en guerre en décembre,refusèrent d'organiser des convois protégés, sur décision du commandant enchef de l'US Navy, l'amiral king. Les sous-marins Allemands coulèrent 112pétroliers, et 2 millions de tonnes de navires marchands. Entre juillet etdécembre 1942, agissant principalement entre le 40ème et le 25ème méridien,ils coulèrent chaque mois entre 400 000 et 600 000 tonnes. Au début de 1943,Donitz remplaça Raeder à la tête de la Kriegsmarine. Les Alliésenvisagèrent en mars la possibilité d'arrêter les convois.

Mais pendant le mois de mai, les U-Boote perdirent 40unités. Entre mai 1943, et la capitulation de mai 1945, 313 sous-marins furentcoulés par la Royal Navy et l'US Navy. En 2 ans les marines Alliées avaientperdu moins d'un million de tonnes, ce qui équivalait en 1942, à deux moisd'activité de l'U-Bootwaffe. Les Britanniques avaient perdu 3 000 navires, etles Alliés 2 000, auxquels s'ajoutait 1 000 navires neutres. 45 000 marins avaient disparu, dont 30 000 Britanniques.LesAllemands perdirent la quasi-totalité des navires de surface et 780 U-Bootefurent coulés. Ils eurent 30 000 morts, et 5 000 prisonniers, sur les 40 000hommes de l'U-Bootwaffe. Les Alliés venaient de remporter au prix de lourdespertes une victoire capitale.

Publié dans le 20 eme siecle

Commenter cet article