Winston Churchill

Publié le par nc

http://godscopybook.blogs.com/gpb/images/karsh_churchill_1.jpg

Né dans une grande famille de l’aristocratie britannique en novembre 1874, le jeune Winston Churchill se destine initialement à une carrière militaire. Tenté par l’action politique, il démissionne de l’armée en 1899. Plusieurs fois ministre et député à partir de 1900, il est Premier lord de l’Amirauté de 1911 à 1915, au temps de l’échec de l’expédition des Dardanelles. Chancelier de l’échiquier de 1924 à 1929, il accorde la priorité à la défense de la monnaie. A partir de 1932 il s’inquiète de la montée du péril nazi et préconise une politique de fermeté à l’égard de l’Allemagne hitlérienne. Il condamne ainsi les accords de Munich signés en 1938. Premier lord de l’Amirauté en 1939, puis Premier ministre en 1940, Churchill incarne la volonté de résistance britannique. C’est lui qui ne cessera d’intervenir sur les ondes de la BBC pour soutenir le moral de ses compatriotes quand la France est sur le point de cesser les combats - il sait que la guerre sera longue et que d’autres forces rejoindront les Britanniques qui sont un temps seuls à se battre et qui réussissent à infliger à travers l’épisode de la bataille d’Angleterre son premier revers à Hitler. Il proposa malgré sa méfiance envers les communistes son aide à l’URSS quand celle-ci est attaquée par leur ennemi commun en juin 1941. Deux mois plus tard, il signera avec Roosevelt la charte de l’Atlantique qui annonce l’implication croissante des Etats-Unis dans le conflit. Pendant toute la guerre, il joue un rôle essentiel, notamment en participant aux grandes conférences interalliées comme celle de Yalta en Crimée en 1945.

En dépit de l’immense prestige que lui confère la victoire, il doit démissionner en 1945 et céder la place au travailliste Clement Attlee dont le parti a remporté les élections. Homme d’intuitions fulgurantes et doté d’une grande clairvoyance, il sera le premier à dénoncer " le rideau de fer " qui s’abat sur le vieux continent à l’aube de la Guerre froide. Il sera de nouveau Premier ministre entre 1951 et 1955 et sera l’homme de la consolidation de l’alliance avec les Etats-Unis.

Publié dans biographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article