Heinrich himmler

Publié le par nc

Il est né dans une famille typique de la classe moyenne supérieure. Fils d'un professeur connu, précepteur particulier d' Heinrich de Wittelbach, prince héritier du Royaume de Bavière, qui sera son parrain et son premier protecteur, lui-même ne cachant pas ses sympathies pour les nazis dans les années 20.

http://www.holocaust-history.org/short-essays/himmler-150.jpg

Il est élevé dans une famille catholique très pratiquante, il est scolarisé à l'école de Landshut, en Bavière. Après ses études secondaires, il rejoint en 1918, le 11e Régiment Bavarois, reçoit une préparation d'officier, mais la fin de la guerre ne lui donne pas l'occasion de participer au combat.

En 1918, après la guerre, il fait partie d'un Freikorps, une de ces unités non officielles de l'armée allemande chargés en Bavière par le gouvernement légal social-démocrate d'écraser la République des Conseils bavarois avec l'assentiment des alliés. Il termine après ses études comme ingénieur agronome en 1920 ou 1921. Il devient d'abord vendeur d'engrais, puis dirige une exploitation avicole jusqu'à la fin des années 20.

Membre du parti nazi dès 1923, amené par Röhm, son ancien chef de corps franc, il participe à la tentative de prise du pouvoir par Hitler à Munich cette même année comme porte-enseigne. Non poursuivi à cause de son jeune âge,il se consacre à ses activités professionnelles tout en demeurant un propagandiste actif et efficace du national-socialisme auprès du monde agricole bavarois où ses diplômes et sa compétence inspirent respect et confiance.

Longtemps catholique pratiquant, Il se passionne par contre pour les sciences occultes, ce qui est plutôt un objet d'amusement pour les autres dirigeants nazis, peu influencés par ces idées contrairement à une légende tenace qui date en France des années soixante.

Admirateur des jésuites du moins selon l'idée qu'il s'en fait, il voudra créer un ordre équivalent pour le national-socialisme, lorsqu'après la faillite de son entreprise du fait de la grave crise agricole des années 29-30, il se retrouve disponible pour devenir un cadre permanent du parti à qui Hitler confie la direction des SS avec l'instruction d'en faire un corps d'élite de la SA, mais échappant au contrôle de Röhm, redevenu leur chef en 1930, et subordonné exclusivement à la direction politique du parti .

En 1945, le Führer, ayant appris qu'il avait pris contact avec les Alliés par l'intermédiaire du comte Bernadotte, le démit de ses fonctions et ordonna son arrestation. Déguisé en un membre de la gendarmerie, il tenta de s'échapper mais, reconnu et capturé le 22 mai à Brême par les anglais, est préparé à être jugé (procès de Nuremberg). Il s'empoisonna à l'aide d'une capsule de cyanure avant sa comparution.

Publié dans biographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article