Crise du canal de Suez

Publié le par nc

La Crise du canal de Suez est une guerre qui éclata en 1956 en territoire égyptien. Le conflit éclata entre l'Égypte et une alliance formée par le Royaume-Uni, la France et l'État d'Israël, suite à la nationalisation du Canal de Suez par l'Égypte. Cette alliance entre deux états européens et Israël répondait à des intérêts communs: les nations européennes avaient des intérêts économiques et commerciaux dans le Canal de Suez, et Israël avait besoin de l'ouverture du canal pour assurer son transport maritime.

Le canal de Suez est ouvert en 1869. Il a été financé par la France et le gouvernement égyptien. Le Royaume-Uni racheta ensuite la part de l'Égypte .le canal devient un point de passage stratégique pour le pétrole.Les origines de ce conflit remontent à 1952, lors du renversement de la monarchie de Farouk Ier par les officiers de l'armée égyptienne. Cette "révolution" abolit la monarchie en Égypte, sous la conduite du président Gamal Abdel Nasser et s'efforce de lutter contre l'impérialisme étranger.  le nouveau gouvernement abandonne les clauses de coopération avec les forces européennes et adopte une tendance nationaliste et autoritaire. Ce changement de position entraîne un conflit avec l'Europe à propos du Canal de Suez, jusqu'alors aux mains de capitaux franco-anglais.Au cours de 1956, la tension s'accroît entre Israël et l'Égypte . L'Égypte, dirigée par Gamal Abdel Nasser, bloque le Golfe d'Aqaba et ferme le canal de Suez aux navires israéliens. Dans un même temps, elle nationalise le canal, une voie commerciale vitale alors détenue à 44% par l'économie britannique.Le Premier ministre britannique Anthony Eden tente alors de convaincre l'opinion publique de la nécessité d'une guerre contre l'Égypte.  Eden déclare qu'une démonstration de force est nécessaire afin de dissuader Nasser de faire de l'Égypte une nouvelle menace militaire

Le 29 octobre, Israël envahit la Bande de Gaza et le Sinaï et atteint rapidement la zone du canal. Comme convenu lors de l'accord de Sèvres, le Royaume-Uni et la France proposent d'occuper la zone et de séparer les belligérants. Nasser rejette la proposition et donne ainsi un prétexte aux forces européennes de s'allier à Israël pour reprendre le contrôle du canal . Le 31 octobre, la France et le Royaume-Uni entament une vague de bombardements sur l'Égypte .Le soir du 5 novembre, le troisième régiment de parachutistes est envoyé sur l'aéroport Al-Gamil pour établir un point sécurisé afin d'assurer l'arrivée des renforts aériens. Au matin du 6 novembre, les 40e et 42e bataillons de commando des Royal Marines investissent les plages en utilisant les barges de débarquement de la Seconde Guerre mondiale. Leur assaut est soutenu par les salves des navires de la Royal Navy et de la Marine nationale française postés au large . La ville de Port Saïd est touchée par de nombreux incendies et connaît d'importants dégâts.Le 45e commando progresse dans les terres et marque une innovation dans le domaine militaire en faisant usage d'hélicoptères lors des assauts, cependant une partie d'entre eux est abattue par les batteries égyptiennes. D'autre part, le commando ainsi que les quartiers généraux subissent des pertes dues à un tir ami de la Royal Air Force. Les combats urbains menés lors de cette opération voient les forces alliées freinées par des tireurs embusqués égyptiens.Les habitants égyptiens, équipés d'armes automatiques et convaincus de l'arrivée de renforts russes, opposent une résistance aux forces européennes. Cependant, devant la rapidité de l'invasion et la suprématie aérienne des commandos, l'armée égyptienne se voit forcée de capituler. Les commandos prennent alors le contrôle du canal et se dirigent au sud vers Le Caire.

Publié dans le 20 eme siecle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article