gazala

Publié le par nc

Le général Auchinlek voulait s'appuyer sur la ligne fortifiée de Gazala pour lancer une offensive en direction de la Tripolitaine, mais le général Rommel contourna les positions Britanniques et ouvrit la route vers Tobrouk et l'Egypte. Le général Erwin Rommel, commandant l'armée blindée Allemande d'Afrique était opposé au général Neil Ritchie, commandant la VIIème armée, et au général Claude Auchinlek, commandant en chef des forces Britanniques au Moyen-Orient. Les forces de l'Axe avaient engagé 3 divisions Allemandes, dont 2 blindées, et 6 divisions Italiennes, dont une blindée, soit 560 chars, 530 avions et 113 000 hommes. Les Britanniques disposaient de la VIIIème armée du général Neil Ritchie, qui rassemblait 6 divisions, dont 2 blindées, soit 900 chars, 600 avions et 125 000 hommes. Les forces Germano-Italiennes de Rommel avaient reculé, suite à l'opération Crusader, jusqu'à la frontière Occidentale de la Cyrénaïque. Elles atteignirent le 6 janvier 1942 la ligne El Agheila-Marada. Le général Ritchie stabilisa son front à la hauteur de Adjedabia avec 6 divisions, dont 2 blindées, et la 1ère division blindée, qui disposait de 150 chars. Rommel avait reçu des renforts par mer, et possédait désormais 200 chars, dont 89 Italiens. 

Il attaqua le 21 janvier 1942, avec deux colonnes blindées, qu'il envoya vers l'ouest, l'une le long de la bande côtière, l'autre coupant à travers le désert. Il s'empara de Adjedabia le 22, et de Msous le 25. La 4ème division Hindoue, qui était attaquée de flanc, dut se replier, ce qui provoqua la prise de Benghazi par les Allemands le 29 janvier. Rommel, qui avançait de 42 kilomètres par jour, arriva à la hauteur de Gazala le 3 février, mais dut stopper sa progression en raison du manque de carburant. Le général Auchinlek ordonna à Ritchie de retirer ses troupes derrière la ligne fortifiée de Gazala, pour préparer une contre-offensive. La VIIIème armée et la Panzerarmee-Afrika se firent face pendant plus de 4 mois sans que rien ne se passe. Pendant ce temps sur la ligne Gazala-Bir Hakeim, le général Ritchie plaçait ses troupes , en positionnant  le 13ème corps d'armée  du général Gott entre Gazala et Sidi Mouftah, le 30ème corps d'armée du général Norrie entre Sidi Mouftah et Bir Hakeim, et la 1ère brigade Française libre du général Koenig à Bir Hakeim. Rommel déclencha son attaque le 26 mai au soir. Le 27 mai, les Italiens attaquèrent la bande côtière de la 150ème brigade, qui se trouvait près de Sidi Mouftah. Le groupe de Panzers de l'Afrikakorps, et le 20ème corps motorisé Italien, rassemblant plus de 10 000 véhicules, contourna Bir Hakeim par le sud et anéantit les 3ème et 7ème brigades motorisées, ainsi que la 4ème brigade blindée. Ils s'emparèrent de Retma, et repoussèrent la 22ème vers Knightsbridge. 

Mais à l'est, les Italiens étaient bloqués par les Français de Bir Hakeim. La division Trieste ne parvint pas à ouvrir une brèche à Sidi Mouftah, dont Rommel avait besoin pour approvisionner ses chars en carburant. Le 27 mai 1942, Rommel était coupé de ses arrières, à court de carburant et d'eau, mais il décida de lancer sa 90ème DL vers El Adem, et ses deux Panzers vers Tobrouk. Le 29, Rommel, qui n'était pas parvenu à percer, et qui ne disposait plus que de 240 chars(les Britanniques en avaient alors 420), renonça à prendre Tobrouk. Il attaqua alors la 150ème Britannique par l'est. Le 30 mai 1942, il opéra sa jonction avec la brigade Italienne Trieste, qui menait une offensive à l'ouet. Le 1er juin, il s'empara du box de Sidi Mouftah. Rommel lança un détachement blindé de la division Trieste vers Bir Hakeim, qui était désormais isolée à l'extrême-sud. La  brigade Koenig évacua Bir Hakeim pendant la nuit. Le 5 et le 6, Ritchie lança une offensive, l'opération Aberdeen, qui aboutit à la destruction de 150 chars lours et de 50 chars légers. Le 11 juin 1942, Rommel, qui disposait de 125 chars(contre 330 pour les Britanniques) lança une offensive contre la 50ème DI qui était positionnée au sud de Gazala. Les 11 et 12 juin, 2 brigades blindées Britanniques furent encerclées. Le 13, les forces de l'Axe prirent El Adem et Knightsbridge. La VIIIème armée avait perdu 200 chars. Le 14, un plan de retraite, réalisé par Ritchie et approuvé par Auchinlek, fut adopté. La 50ème DI battit en retraite par le sud en contournant Bir Hakeim, et la 1ère DI Australienne suivit la route côtière pour s'échapper. Le 17, Rommel prit Sidi Rezegh. Le 18, le quartier général de la VIIIème armée partit vers Solloum, en Egypte. Tobrouk, qui était défendue par la 2ème DI Sud-Africaine fut investit le même jour, et capitula le 21. Les Allemands firent prisonniers 33 000 hommes et s'emparèrent de 10 000 mètres cubes, ainsi que de 5 000 tonnes de vivres et de matériel. Hitler nomma Rommel maréchal et Ritchie fut remplacé par Auchinlek. Le 25 juin 1942, Rommel atteignit Marsa-Matrouhn, et le 30, il arriva à 100 kilomètres d'Alexandrie. Les Allemands avaient perdu 60 000 hommes, et les Alliés 88 000.

Publié dans le 20 eme siecle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article