La bataille de Berlin

Publié le par nc

 Les Soviétiques voulaient s'emparer de Berlin avant les Occidentaux. Le maréchal Joukov  avait pour adversaire Adolf Hitler, commandant-en-chef de les forces allemandes. Les Russes avaient engagé les armées du premier front de Biélorussie, commandées par Joukov, ainsi que celle du premier front ukrainien, commandées par le maréchal Koniev, soit au total plus de 2 500 000 hommes. Les Allemands disposaient du groupe d'armées de la Vistule, commandée par le général Heinrici, et du groupe d'armées du centre, commandée par le général Schörner, pour un total de 1 250 000 hommes.http://www.somua.com/Images/Histo/OrgueStaline.jpg

    Au début de 1945, trois groupes d'armées soviétiques étaient positionnés sur les rives de l'Oder. Le premier front biélorusse du maréchal Joukov avait pour mission de traverser l'Oder pour ensuite prendre Berlin. Au nord se trouvait le deuxième front de Biélorussie, commandé par le général Sokolovsky, il avait pour mission de « nettoyer » la Prusse orientale . Les troupes de Koniev devaient quant à elle, prendre Berlin par le sud. L'objectif final des Soviétiques, était de prendre Berlin en étau afin d'écraser l'armée allemande. Le matin du 16 avril 1945, les chars soviétiques lançaient une offensive vers l'ouest et percèrent les lignes de défense du général Heinrici. Le 20 avril, les troupes soviétiques étaient aux abords de Berlin.

    Sokolovsky arrivait par le nord, et Koniev  par le sud. Rokossovski combattit le groupe de la Vistule, qu'il poursuivit jusqu'à l'Elbe. Le 20 avril 1945, Berlin était complètement encerclée. Hitler s'était réfugié dans son bunker situé dans les jardins de la Chancellerie ; c'est à ce moment qu'il fit appel au Volksturm, une réserve composée de personnes âgées, de malades et d'enfants. Les forces allemandes à Berlin ne comptaient plus que 300 000 soldats, elles étaient mal équipées, ne disposaient d'aucuns engins lourds et avaient peu de munitions. Les renforts qu'elles attendaient ne purent jamais arriver, car toutes les armées allemandes étaient déjà encerclées.

    Le 24 avril, Potsdam fut prise par les Russes. Le même jour, les soldats de Joukov pénétraient dans Berlin. Les combats étaient difficiles, c'était des combats de rue où chaque immeuble, chaque maison, chaque rue était vivement défendu ; c'est alors que l'artillerie et des blindés soviétiques entrèrent en action. Le 26, les Russes prirent l'aéroport de Tempelhof, ce qui privât les troupes allemandes du peu de soutient que la Luftwaffe pouvait encore leur apporter. Le 30 avril 1945, Hitler et sa jeune épouse, Éva Braun, se suicident, et leurs corps furent brûlés dans le jardin. Goebbels fit de même et se suicida avec sa famille. Cette nouvelle n'ébranla pas les Berlinois qui continuèrent à défendre leur ville. Le soir même, les soldats de l'Armée Rouge s'emparèrent du Reichstag et y plantèrent le drapeau soviétique. Le 1er mai 1945, le général Weidling (commandant de la garnison Berlin) décida de capituler, cependant, les Soviétiques durent continuer à se battre pendant encore deux jours pour anéantir les dernières poches de résistance. Les 4 et 7 mai 1945, les dignitaires allemands signèrent l'acte de capitulation devant les représentants alliés. Les Soviétiques avaient perdu durant ce combat 700 000 hommes et les Allemands un million. Le 8 mai 1945, la Seconde Guerre mondiale était terminée en Europe.

Publié dans le 20 eme siecle

Commenter cet article