insurection de paque 1916

Publié le par nc

Le 1er août 1800, le parlement de Dublin vote l’Acte d’Union  avec l’Angleterre, ce qui entraîne sa suppression et le déplacement du siège de ses représentants à Londres, et crée une zone de libre échange entre les deux pays. Cette situation n’est pas unanimement acceptée

Durant le XIXe siècle, la population, fragilisée par la pauvreté, va subir de terribles famines : de 1845 à 1847 les récoltes de pommes de terre sont perdues, certaines sources avancent le chiffre de près d’un million de morts et de deux millions d’émigrés. Ces difficultés vont renforcer un sentiment anti-anglais, déjà fortement ancré dans la population. 1848 voit une première rébellion du mouvement Jeune Irlande,  dix ans plus tard , c’est la fondation, simultanément à Dublin et New York, de l'Irish Republican Brotherhood  organisation révolutionnaire  dont le but est la préparation d’un soulèvement général en Irlande.

La fondation de la Home Rule League intervient, quant à elle, en 1873, son but est d’obtenir une autonomie interne au sein du Royaume Uni. Ce projet, qui a le soutien des libéraux anglais  mais rencontre l’hostilité des conservateurs, est présenté trois fois au parlement  et par trois fois refusé. Seule une argutie du Parliament Act de 1911contraint le roi George V à le ratifier, en septembre 1914,  1913 avait vu la création de deux milices antagonistes, l’Ulster Volunteers Force  opposée au projet, et celle des Irish Volunteers qui se chargeait de le défendre.L'image « http://www.bbc.co.uk/history/war/easterrising/images/in/in04_t02.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Le 16 janvier 1916 le conseil suprême de l’Irish Republican Brotherhood décide de préparer une insurrection générale. Des armes en provenance d’Allemagne doivent arriver pour Pâques. Le 20 avril, le cargo allemand « Aud », acheminant vingt mille fusils, est arraisonné par un patrouilleur britannique ; le capitaine saborde le bateau et se constitue prisonnier avec l’ensemble de l’équipage. Le lundi de Pâques 24 avril, 120 membres de l’Irish Citizen Army et 700 de l’Irish Volunteers Force défilent dans O’Connell Street à Dublin. Soudain, c’est la ruée et l’occupation de la Poste centrale, ainsi que de divers bâtiments stratégiques. Des armes sont dérobées à l’armée anglaise. Les femmes, de leur côté, amassent des vivres et des médicaments. Conformément au programme élaboré, Patrick Pearse proclame la République d'Irlande. Quelques actions ont lieu dans des villes de province, mais on est loin d’une insurrection générale, comme cela avait été envisagé. Durant toute l’après-midi, les assauts de l’armée britannique sont systématiquement repoussés et plusieurs casernes sont même attaquées par les volunteers. Toutefois les Anglais ont conservé la maîtrise du téléphone, ce qui leur permet d’alerter les unités stationnées à Curragh, Belfast, Athlone et Templemore, qui vont converger vers Dublin. Le lendemain, mardi 25 avril, alors que les insurgés radiodiffusent la proclamation de la République, la contre-attaque anglaise obtient d’indéniables succès militaires, et les premiers renforts arrivent de province.

Après cinq jours de violents combats, les insurgés sont acculés dans une situation désespérée ; le 29 avril Patrick Pearse, président du gouvernement provisoire, décrète l’arrêt des combats . La reddition sans condition est signée le même jour.
Au terme de six jours de combats, on dénombre environ 400 morts  et 2614 blessés . La répression des Anglais va être implacable : 5000 personnes  sont arrêtés à Dublin  Les dirigeants passent en cours martiales qui prononcent 90 peines de mort, il y aura une quinzaine d’exécutions à la prison de Kilmainham, dont sept membres du gouvernement provisoire. Patrick Pearse est fusillé le 3 mai, James Connolly l’est le 12 mai. Au mois d’août, il y a une première vague de libération de détenus républicains, une seconde a lieu en décembre. Les derniers prisonniers sont libérés en 1917L'image « http://www.islandireland.com/Images/postcards/po.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Publié dans le 20 eme siecle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article