ferdinand foch

Publié le par nc

Né à Tarbes le 02 octobre 1851
Polytechnicien, Foch enseigne la tactique à l'Ecole supérieure de guerre, dont il prend le commandement en 1907. Il publie des traités militaires exposant ses conceptions stratégiques. A la tête du vingtième corps d'armée de Nancy, il participe à la "bataille des frontières" qui bloque l'avance des troupes allemandes en Lorraine. Ayant sous ses ordres la neuvième armée, ce partisan de la guerre offensive prend une part active à la victoire de la Marne. Ferdinand Foch coordonne ensuite les actions des troupes françaises, belges et britanniques, qui arrêtent la "course à la mer" des forces ennemies, puis il livre la bataille d'Artois en 1915. Mis à l'écart après l'offensive de la Somme 1916, il prend la tête de l'état-major général de l'armée 1917 puis devient président du comité interrallié de Versailles. En mai 1918, la gravité de la situation résultant de l'attaque allemande sur l'Aisne entraîne la nomination de Foch au titre de généralissime des troupes alliées sur tous les fronts. C'est sous son commandement que la situation se retourne. Les troupes alliées passent à l'offensive, jusqu'à la victoire finale. L'armistice est signé le 11 novembre 1918. Promu maréchal, Foch est élu à l'Académie française en 1918.

Publié dans biographie

Commenter cet article