l'arc de triomphe

Publié le par henri

Napoléon Ier ordonna la construction de l'arc en 1806 : son projet initial fut d'en faire le point de départ d'une avenue triomphale traversant notamment le Louvre et la place de la Bastille.
L'architecte Chalgrin en charge du projet fut inspiré par l'Antiquité. Il conçut ce monument mesurant 50 mètres de hauteur et 45 mètres de largeur. Les fondations exigèrent deux années de chantier. Lors des premières défaites, la construction fut interrompue, puis abandonnée sous la Restauration puis finalement reprise et achevée entre 1832 et 1836, sous Louis-Philippe Ier. Les architectes Goust puis Huyot prirent la relève sous la direction de Hericart de Thury.
L'Arc de triomphe de l'Étoile est inauguré le 29 juillet 1836 pour le sixième anniversaire des Trois Glorieuses. Au départ avait été prévue une grande revue militaire en présence de Louis-Philippe. Mais, alors que celui-ci vient d'être visé par un nouvel attentat le 25 juin, le président du Conseil, Adolphe Thiers, convainc le roi de s'abstenir. La revue militaire est décommandée et remplacée par un grand banquet offert par le roi à 300 invités choisis, tandis que le monument est inauguré en catimini par Thiers, à sept heures du matin.
Il fait partie maintenant des monuments nationaux à forte connotation historique. À ses pieds se trouve la tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale, elle est ravivée chaque soir à 18h30 par des associations d'anciens combattants ou de victimes de guerre.

Publié dans periode napoleon

Commenter cet article