gare saint-lazare

Publié le par nc

La gare Saint-Lazare, ancienne tête de ligne du réseau « Ouest-État », est l'une des six grandes gares terminus du réseau de la SNCF à Paris. Elle est située dans le 8e arrondissement, à proximité des grands magasins Printemps et Galeries Lafayette.
Affectée principalement au trafic de banlieue, c'est la deuxième gare de Paris par son trafic, environ 85 millions de voyageurs par an.

Image:Gare Saint-Lazare Facade.JPG

Avec l'ouverture du chemin de fer de Paris à Saint-Germain en 1837, on édifia une gare provisoire en bois, l'« embarcadère de l'Ouest», sur la place de l'Europe, au débouché du tunnel des Batignolles, à l'emplacement de l'ancien parc Tivoli. La ligne dessert alors pour les voyageurs les gares actuelles de Pont-Cardinet, Clichy-Levallois, Asnières, La Garenne-Colombes, Nanterre et Le Pecq.
En 1841, une seconde gare provisoire, en maçonnerie couverte d'un enduit jaune, fut édifiée rue de Stockholm, juste devant la place de l'Europe selon les plans de l'architecte Alfred Armand. Le bâtiment était construit à cheval sur les voies, à l'embouchure du tunnel de l'Europe. Deux rampes découvertes donnaient accès aux quais. L'intention des frères Pereire, promoteurs de ce chemin de fer, était de prolonger la ligne vers le centre de Paris jusqu'à la rue Tronchet qui mène à l'église de la Madeleine. Mais devant l'opposition de la municipalité et des propriétaires concernés, ce projet fut abandonné en 1841.
La troisième gare fut construite sur le site actuel, rue du Havre, par l'architecte Alfred Armand et l'ingénieur Eugène Flachat. Les travaux s'échelonnèrent sur une longue période de 1842 à 1853.
En 1867, devenue la plus importante de Paris, avec vingt-cinq millions de voyageurs par an, la gare Saint-Lazare reçut de telles extensions que l'on peut parler d'une quatrième gare, inaugurée d'ailleurs le 2 juin, à l'occasion de l'Exposition universelle, par Napoléon III accompagné de l'empereur d'Autriche et du tsar de Russie.
De 1885 à 1889, un important agrandisssement, mené par l'architecte Juste Lisch pour le compte de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest à l'occasion de l'exposition universelle, donna à la gare Saint-Lazare sa physionomie actuelle. C'est à cette époque que fut construit l'hôtel Terminus.
En 1972, la ligne de Saint-Germain-en-Laye, integrée à la ligne A du RER est transférée à la RATP et aboutit à la nouvelle station de la rue Auber dans le quartier de l'Opéra, à quelques centaines de metres de la gare. La gare Saint-Lazare perd alors sa ligne historique et un important flux de voyageurs. Ce détournement augmentera encore avec le raccordement de la ligne de Cergy au RER A le 29 mai 1988, suivie par la ligne de Poissy en 1989.

De nos jours, la gare Saint-Lazare dispose de 27 voies à quai et est en correspondance avec plusieurs lignes de transport urbain.
La SNCF a engagé un plan d'envergure baptisé Demain Saint Lazare pour rénover la gare d'ici à 2010 dans la cadre du programme "Gares en mouvement" représentant 123 millions d'euros d'investissements.

Commenter cet article