Georges Pompidou

Publié le par nc

L'image “http://blogdenicolascallegari.hautetfort.com/album/hommage_a_georges_pompidou/cover-pompidou_portrait_officiel.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Georges Jean Raymond Pompidou, né le 5 juillet 1911 à Montboudif
Georges Pompidou est fils d'enseignants d'origine paysanne.
Il obtient son baccalauréat à Albi. Il est reçu à l'École normale supérieure, est reçu premier à l'agrégation de lettres et commence une carrière de professeur. Il enseigne d'abord à Marseille au lycée Saint Charles, puis à Paris .
Le 29 octobre 1935, il épouse Claude Cahour. Ils ont un fils adoptif, Alain Pompidou
À la Libération, il est chargé de mission au cabinet du général de Gaulle, président du Gouvernement provisoire de la République française. Il devient ensuite maître des requêtes au Conseil d'État, puis directeur du commissariat au Tourisme. Entre 1954 et 1958, il travaille à la banque Rothschild, mais il reste un conseiller proche du Général. Lors du retour au pouvoir du général de Gaulle, en 1958, il devient son directeur de cabinet. Il est nommé en mars 1959 au Conseil constitutionnel où il siégera jusqu'en 1962. Il entre en contact avec le FLN lors de discussions préparant ainsi les accords d'Évian.
Après le référendum d'avril 1962 approuvant les accords d'Évian, il est nommé Premier ministre le 14 avril 1962. Pendant les événements de mai 1968il veut dissoudre l’Assemblée, décision que beaucoup jugent suicidaire dans l’entourage du général de Gaulle, lequel souhaite un référendum. ce dernier finit par se rallier aux conseils de Pompidou et les élections qui s’ensuivent sont un triomphe pour l’UDR. La gauche est décapitée. Mais de Gaulle, irrité d’avoir eu tort contre son Premier ministre le contraint à présenter sa démission le 10 juillet et le remplace par Maurice Couve de Murville

Suite à l'échec du référendum d'avril 1969, le Général de Gaulle se retira aussitôt de ses fonctions et des élections furent organisées.
Georges Pompidou se déclare candidat le 29 avril dans la matinée. Il obtient aussitôt le ralliement de l'UDR. Seule une partie des Gaullistes de gauche ne le soutiendra pas. Ayant reconstitué l'ancienne majorité, il va s'attacher à réaliser une ouverture en direction des centristes. La gauche étant incapable de présenter comme en 1965 une candidature commune, son rival le plus sérieux devient vite le Président du sénat qui exerce l'intérim de la fonction présidentielle.
Le 15 juin 1969, Georges Pompidou est élu président de la République avec 58,2 %, face à Alain Poher, Président du Sénat, qui avait assuré l'intérim de la présidence de la République après la démission de de Gaulle et qui en obtient 41,8 %. Il entre en fonctions le 19 juin et le 20 juin, il nomme Jacques Chaban-Delmas au poste de Premier Ministre qui restera en fonction jusqu'au 5 juillet 1972, date à laquelle lui succède Pierre Messmer qui demeure en fonctions jusqu’au 27 mai 1974.
Sur la scène internationale, Georges Pompidou continue la politique gaullienne d'indépendance tout en l'assouplissant, notamment à l'égard des États-Unis d'Amérique et de la Grande-Bretagne.
Au niveau national, il continua la modernisation économique et l'industrialisation de la France tout en devant faire face à des conflits sociaux et aux premiers contrecoups du choc pétrolier de 1973.
Dans les derniers mois de sa vie, sa maladie de Waldenström et les corticoïdes déforment son visage. On annonce le 2 avril 1974 sa mort dans son studio de l'île Saint-Louis. Il a été emporté par une septicémie foudroyante.

Publié dans biographie

Commenter cet article