Harry S. Truman

Publié le par nc

http://history.sandiego.edu/cdr2/USPics/24734.jpg

Harry S. Truman naît le 8 mai 1884 dans le Missouri. Ses parents, John Truman et Martha Young sont fermiers. Ils déménagent en 1890 pour s'installer à Independence (Missouri) et c'est là que Truman passe la plus grande partie de sa jeunesse. Après être sorti diplômé en 1901 du High School, Truman tient plusieurs emplois de bureau avant de devenir fermier pendant une dizaine d'années à partir de 1906.
Avec l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, Truman est incorporé dans la garde nationale. Il est choisi comme officier, puis commande une batterie d'artillerie en France. Son régiment se distingue dans les Vosges ce qui lui vaut le grade de lieutenant colonel dans la Garde nationale.
À la fin de la guerre, Truman retourne à Independence, où il se marie avec Bess Wallace. Ils auront une fille prénommée Margaret.

Il décide de se lancer dans la politique. Il obtient son premier mandat local en 1922 avec l'aide de la machine démocrate. Il est battu en 1924 mais réélu en 1926 puis en 1930. Il est choisi en 1934 pour être le candidat du parti démocrate au siège de sénateur du Missouri. Il se présente comme un partisan du « New Deal » de Franklin D. Roosevelt dont il soutient la politique une fois élu.
H. Truman s'est toujours intéressé aux affaires internationales et il se fait remarquer pendant son second mandat en s'occupant de la Commission chargée de la mise en état d'alerte de l'armée. Ses idées de simple bon sens pour faire des économies sur le budget militaire lui valent le respect de ses pairs et il devient un candidat logique à la vice-présidence en 1944. Très peu associé au pouvoir par Franklin Delano Roosevelt, qui ne voit pas en lui l’étoffe d'un homme d'État, il lui succède à sa mort, le 12 avril 1945.

Le début du mandat de Truman coïncide avec la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe. Il est amené à prendre la décision de lancer des bombes atomiques sur le Japon pour mettre fin au conflit dans la zone du Pacifique. Comprenant que les intérêts des deux grandes puissances allaient vite devenir incompatibles en l'absence d'ennemi commun, son gouvernement durcit sa politique envers l'URSS. Néanmoins, reprenant les idées de son prédécesseur Wilson, Truman participe activement à la naissance des Nations unies. Il met tout son poids dans la balance pour que la jeune organisation adopte le plan de partage de la Palestine le 29 novembre 1947 et permette ainsi la création de l'État d’Israël. Malgré le manque de confiance de certains membres de son propre camp concernant sa capacité à gérer les affaires étrangères, Truman réussit à imposer le plan Marshall pour la reconstruction de l’Europe et la doctrine Truman destinée à limiter l'expansion du communisme.
Quelques mois après son élection à un second mandat, l'opinion publique se focalise une fois de plus sur la politique extérieure avec la chute de la Chine du côté communiste suite à l'arrivée de Mao Zedong. Cet incident est désastreux pour le Parti démocrate car il est perçu comme la preuve de l'incapacité des démocrates à gagner la guerre froide. Moins d'un an après la chute de la Chine, la Corée du Nord envahit la Corée du Sud et le sénateur Joseph McCarthy clame publiquement que le Ministère des affaires étrangères est truffé de communistes.
À la suite de l'intervention chinoise en novembre 1950, MacArthur propose d'étendre la guerre au territoire chinois ; il est en désaccord avec Truman qui le relève de ses fonctions lorsqu'il expose ses idées publiquement. Cette décision est profondément mal perçue par le peuple américain et elle entache la crédibilité de Truman. Son impopularité grandit encore en même temps que la situation militaire en Corée évolue vers une impasse.

La politique intérieure est marquée par de nombreuses tentatives pour étendre les droits civiques des minorités, les noirs en particulier, pour améliorer la protection sociale et diminuer les risques liés au chômage et enfin pour élargir les droits syndicaux. Malgré quelques succès dans chacun de ses domaines le Congrès, qui est pourtant favorable au président lors de son élection, ne votera pas l’ensemble de ses propositions et ira même jusqu’à voter des lois auxquelles il aura opposé son veto.

 

Truman reste très actif après son retrait politique, il continue à faire des discours et il prend le temps d'écrire ses mémoires dans sa ville natale d'Independence dans le Missouri. Une chute dans sa salle de bain en 1964 limite fortement ses capacités de déplacement et il devient plus discret, laissant une partie de sa vie publique de côté. Il meurt en 1972.

Publié dans biographie

Commenter cet article