Communauté économique européenne

Publié le par nc

La Communauté économique européenne (CEE) est née, après l'échec de la Communauté européenne de défense (CED) et le succès de la Conférence de Messine, 1er au 3 juin 1955, à la suite de la signature du Traité de Rome, le 25 mars 1957 au capitale de Rome. En raison de son objectif principal, elle était souvent désignée comme le Marché commun.

La CEE avait pour mission de dépasser l'approche sectorielle (celle du charbon et de l'acier) pour étendre l'intégration à tout le domaine économique afin de créer un véritable marché commun et un rapprochement économique des États membres. Cela passait par la libre circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services; par l'abolition des restrictions douanières entre ses membres; par l'instauration d'une politique agricole commune, etc.
Elle laissait également déjà entrevoir une Union économique et monétaire, qui est aujourd'hui symbolisée par l'euro.
La CEE disposait de ses propres institutions :
- la Commission : organe exécutif supranational. Elle sera fusionnée en 1967 avec les exécutifs de la CECA et de l'EURATOM en une commission unique, la Commission européenne
- un Conseil des ministres : organe intergouvernemental.
- une Assemblée parlementaire commune aux trois communautés (CECA, CEE, EURATOM) qui était composée de représentants nationaux désignés par leur parlement. Basée à Strasbourg, cet assemblé deviendra plus tard le Parlement européen.
- une Cour de Justice, basée à Luxembourg.

Toutes ces institutions se retrouvent aujourd'hui dans la structure de l'Union européenne.
Depuis le 1er novembre 1993, la dénomination Communauté européenne remplace celle de Communauté économique européenne

Publié dans le 20 eme siecle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article