le 1er accident de metro

Publié le par nc

3 ans seulement après l'inauguration du métro de Paris, alors que la deuxième ligne (Dauphine-Nation) vient juste d'ouvrir, un incendie se déclare le 10 août 1903 à cause d'un court-circuit sur une rame à la station Barbès. La rame est évacuée et l'incendie maitrisé.
Afin de ne pas bloquer le réseau, la rame est poussée vide vers Nation par la rame qui arrivait derrière (préalablement évacuée). Mais à la station Ménilmontant, le feu reprend sans qu'on ne puisse l'éteindre. Au même instant, la rame suivante, qui avait ramassé les quelques 300 passagers des deux rames évacuées arrive à la station précédant Ménilmontant : Couronnes. Mais averti de la reprise de l'incendie, le chauffeur ne redémarre pas et prie les gens de descendre afin d'évacuer la station par l'escalier.
Les gens commencent à en gravir les marches lorsqu'une personne se met à demander qui va rembourser les billets. Trouvant cela légitime, les autres passagers se rassemblent et interrogent le conducteur qui ne sait pas. La foule s'énerve, proteste.
Cependant, la fumée de l'incendie qui a envahi la station Ménilmontant, évacuée, se propage dans le tunnel pour jaillir soudainement dans la station Couronnes, côté tête du train où se trouve les protestataires. Aveuglés, par réflexe, le groupe fuit la fumée vers l'autre extrémité du quai, malheureusement sans issue. Quelques heures plus tard, les pompiers compteront 84 corps, entassés les uns sur les autres.

Publié dans le 20 eme siecle

Commenter cet article